Nos agents

3 questions à Loïc Mollet

 
 
Loïc Mollet

Délégué départemental de l’Agence Régional de Santé (ARSAgence Régionale de Santé) Auvergne-Rhône-Alpes

1. Qu'est-ce que l'ARS ?

L’Agence régionale de santé (ARSAgence Régionale de Santé) est un établissement public de l’État placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé et des affaires sociales. L’ARSAgence Régionale de Santé est en charge des questions de santé sur le territoire de la région et joue un rôle d’interlocuteur avec différents acteurs tels que :

  •  les établissements et structures publiques et privées
  •  les professionnels de santé en établissement ou en ville
  •  le secteur médicosocial
  •  les services de l’État
  •  les collectivités territoriales
  •  les organismes gestionnaires
  •  les usagers

L’ARSAgence Régionale de Santé pilote ainsi la politique nationale de santé en région en assurant à ce titre plusieurs missions :

Le financement et l’évaluation :

  • des actions de prévention des maladies, des handicaps et de la perte d’autonomie
  • des actions de promotion de la santé pour tous

Veille à la sécurité sanitaire des populations en préparant et gérant des situations sanitaires sensibles ou à risque en lien avec les préfets notamment

Régule et organise l’offre sanitaire hospitalière sur tout le territoire pour mieux répondre aux besoins des populations et dans le but de préserver la qualité du système de santé sur le long terme.

 2. Comment fonctionne l'ARS ?

Cette agence de l’état chargée des politiques de la santé en région en lien avec tous les opérateurs de la santé est représentée dans chaque département par une délégation départementale. Cette dernière a pour mission la mise en œuvre des politiques régionales de l’agence tout en accompagnant les acteurs locaux dans l’accomplissement de leur projet de santé.

Les délégations départementales sont structurées autour de trois pôles :

  •  Le pôle offre de soin se déclinant en deux rubriques : 
    • L’offre de soin hospitalière
    •  L’offre de soin ambulatoire, c’est-à-dire de ville
  •  Le pôle autonomie, également divisé en deux branches :  
    •  Autonomie des personnes âgées
    •  Autonomie des personnes en situation de handicap
  •  Le pôle santé et environnement gérant :  
    • D’une part la prévention et la promotion de la santé
    •  D’autre part l’environnement avec la qualité de l’air et de l’eau

Mon rôle en tant que délégué départemental est d’assurer l’application des directives nationales et régionales sur le département, avec ses réalités, et de faire remonter les besoins de la Haute-Savoie. J’ai pour mission d’assurer le lien avec les partenaires départementaux tout en manageant les équipes.

Étant responsable sur deux départements (celui de la Haute-Savoie et celui de la Savoie), j’ai l’opportunité de rencontrer davantage de modes de fonctionnement et de profiter d’un spectre de solutions plus large.  Néanmoins, des caractéristiques sont propres à chaque département, par exemple en Haute-Savoie un sujet d’actualité est l’organisation de la psychiatrie tandis qu’en Savoie nous évoquons davantage la problématique de soin en Tarentaise. C’est ainsi que nous recherchons avec les équipes comment résoudre les problèmes locaux tout en s’appuyant sur les directives régionales.

 3. Quels sont les sujets traités actuellement ?

Les objectifs, de façon générale, sont regroupés autour de trois notions :

  •  Accompagner l’allongement de l’espérance de vie en bonne santé
  •  Assurer une égalité dans l’accès aux soins et lutter contre les inégalités
  •  Améliorer la qualité et l’efficience du système de santé dans la durée

Au delà de ces objectifs très globaux, les délégations départementales font preuve de créativité pour mettre en œuvre le service public autour de politiques actuelles en coordonnant les services afin que le parcours soit le plus clair possible pour les usagers.

A ce jour, il existe deux lois faisant l’objet d’une attention plus particulière :

1- La loi santé

Cette loi vise à moderniser le système de santé français déjà très performant mais perfectible. Cette loi s’articule autour de trois axes :

  •  Le renforcement de la prévention
  •  La réorganisation autour des soins de proximité à partir du médecin généraliste
  •  Le développement des droits des patients

Nous pouvons prendre un exemple concret : le groupement hospitalier de territoire. Dans ce cas, il appartient aux centres hospitaliers d’élaborer conjointement un projet de territoire qui sera ensuite validé par l’ARS. L’objectif de ce groupement est que l’offre sur chaque territoire soit la plus cohérente possible, en prenant en considération les ressources des différents acteurs. La mutualisation des compétences tenant compte des contraintes budgétaires, elle permet ainsi une meilleure affectation des ressources disponibles.

2- La loi d’adaptation de la société au vieillissement

La population française vieillit et une partie importante de la population souhaite rester à domicile. Cette loi a donc pour but l’organisation de cette nouvelle transition démographique avec pour ambition d’offrir aux personnes âgées les moyens de la plus large autonomie. Le Conseil Départemental est un acteur majeur de cette loi, il travaille en lien avec différents organismes dont l’ARSAgence Régionale de Santé fait partie en contribuant à cette mission. Les objectifs sont notamment de coordonner le développement de la prévention et le soutien par les acteurs publics du soutien à domicile. 

 
 

A lire également :