Nos agents

3 questions à Gaël Memeint

 
Gaël Memeint

Chef de la section polices administratives spéciales du cabinet du préfet de la Haute-Savoie

Pouvez-vous expliquer en quoi consiste vos missions ?

Mon poste en tant que chef de la section se divise en plusieurs attributions :

Tout d’abord je dirige la section des polices administratives spéciales qui est rattachée au bureau du cabinet (sécurité intérieure). Les polices administratives spéciales regroupent diverses réglementations comme celle des armes, des polices municipales, des chiens dangereux mais également la vidéoprotection, les débits de boissons et les manifestations sportives.

Personnellement, je gère ainsi toutes les autorisations et déclarations d’armes pour les habitants de l’arrondissement d’Annecy, qu’il s’agisse des tireurs sportifs, des chasseurs, mais également des commerces et fabricants d’armes de Haute-Savoie. J’ai également la tâche de délivrer les agréments des policiers municipaux et le port d’arme de ces derniers.

Enfin, j’effectue l’ensemble des tâches exécutées par les deux autres agents de la section pour leur venir en soutien dans les périodes les plus chargées. Qu’il s’agisse de la gestion des manifestations sportives qui est une partie importante de la cellule aux vues du nombre d’événements dans le département, des sanctions relatives aux autorisations de fermetures tardives des débits de boissons pour l'arrondissement d'Annecy (allant du simple avertissement à la fermeture), ou encore de la vidéo-protection qui gère les autorisations d’installation de caméras filmant la voie publique (particulier ou privé).

Quels intérêts trouvez-vous à votre mission et quelles sont les contraintes ?

Ce poste est intéressant de par ses contraintes. En effet, il est impératif de connaître les réglementations relatives à chaque thème et savoir « jongler » d’un sujet à l’autre très rapidement parmi ces domaines réglementaires. Mais cette contrainte se transforme en intérêt puisqu’elle permet de ne pas rester enfermé dans un seul domaine. Ce poste demande donc un certain sens de l’organisation ainsi que des compétences juridiques permettant d’appliquer correctement la réglementation.

Un autre aspect intéressant est que la préfecture d’Annecy représente le service ressource en matière de débits de boissons pour les arrondissements de Thonon-les-Bains, Bonneville et Saint-Julien-en-Genevois. Cela signifie que sur ces sujets, les sous-préfectures peuvent nous consulter pour avoir d’éventuelles informations complémentaires, nous représentons donc le lien entre les services de l’État.

Selon vous quelles sont les compétences requises pour exercer cette fonction  ?

En tant que chef de section, il est important d’avoir des compétences en matière de gestion de personnel mais également de savoir organiser et gérer les dossiers par ordre de priorité. Des connaissances juridiques et informatiques sont essentielles et il est impératif de savoir passer d'un domaine réglementaire à un autre très rapidement.

Enfin, il est important d’être à l’aise dans l’expression orale puisque bien souvent nous sommes amenés à être en contact avec des communes ou des particuliers qui sont à la recherche d’informations ou bien nous questionnent sur l’évolution de leur dossier.

 
 

A lire également :