Nos agents

3 questions à Christine Debaud et Martine Surdiaucourt

 
 

Christine Debaud

Elles sont chargées de l’accueil du public, du standard téléphonique et du courrier à la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale.

Quels sont vos parcours qui vous ont menées jusqu’à ce poste ?

Christine Debaud : après un bac secrétariat, j’ai beaucoup travaillé en intérim. En 1981 j’ai passé un concours pour rentrer dans la fonction publique et j'ai travaillé à la DDASS puis à la MDPH en qualité de secrétaire. Je suis arrivée en 2012 à la DDCS sur la fonction d’accueil, standard et courrier.

Martine Surdiaucourt : après un BEP/CAP secrétariat comptabilité et une première carrière dans ce domaine dans le secteur privé, j’ai passé un concours en 1986 pour rentrer dans la fonction publique. J’ai toujours été attirée par la fonction d’accueil que j’ai occupée successivement dans un service des cartes grises et du permis de conduire, au service des étrangers et dans le logement social en préfecture. Je suis arrivée en 2010, à la création de la DDCS, sur cette mission d’accueil, de standard et de courrier.

Quelles sont les compétences requises pour ces fonctions?

Martine Surdiaucourt

Martine Surdiaucourt

Une bonne connaissance des nombreuses missions de la DDCS pour une primo information de qualité, une orientation efficace du public et une bonne ventilation du courrier en interne sont indispensables.

La grande variété des publics accueillis reflète à la diversité des missions  : une jeune brevetée d’État escalade qui vient chercher sa nouvelle carte professionnelle pour exercer, un organisateur d’accueil de loisirs qui vient prendre des renseignements réglementaires ou des conseils, un couple qui se renseigne sur la procédure de demande d’un logement social, un représentant d’association sportive qui souhaite déposer un dossier de demande de subvention, une famille menacée d’expulsion de son logement, une jeune étudiante qui veut passer son BAFA, etc. autant d’usagers et de professionnels, partenaires privés et institutionnels qui se présentent à l’accueil. Il est important de savoir s'adapter aux personnes accueillies qui sont  parfois en grande précarité

En quoi prenez-vous plaisir à travailler sur cette mission ?

Nous avons conscience d’être « le premier contact » avec les usagers, et en quelque sorte, d’être un peu responsable de l’image de notre institution à travers notre manière de les accueillir physiquement ou au téléphone. Avec un contact permanent avec le public , nous avons parfois la satisfaction d’un remerciement de la part d’un usager. Les relations avec l’ensemble des agents de la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale sont bonnes. Le travail est chaque jour à la fois imprévisible et diversifié.

 
 

A lire également :