Transition énergétique

 

La transition énergétique dans laquelle la France est engagée et dont les enjeux et objectifs sont inscrits dans la loi de transition énergétique pour une croissance verte du 17 août 2015 peut se résumer à :

  • consommer moins d’énergie (-20 % d’ici 2030 et -50 % d’ici 2050) fossile (-30 % d’ici 2030)
  • produire plus d’énergies renouvelables (32 % dans le mix énergétique d’ici 2030)

L’atteinte de ces objectifs doit permettre de répondre à trois enjeux :

  • lutter contre le changement climatique en divisant par 4 les gaz à effet de serre d’ici 2050, sans oublier les enjeux d’amélioration de la qualité de l’air
  • renforcer l’indépendance économique
  • alléger la facture énergétique et jouer un effet levier pour l’économie.

Pour relever ces défis, les moyens d’action reposent principalement sur :

  • la rénovation thermique des bâtiments en visant 500 000 logements rénovés par an dès 2017,
  • le développement des transports propres pour améliorer la qualité de l’air et protéger la santé,
  • lutter contre les gaspillages et promouvoir l’économie circulaire,
  • amplifier et soutenir le développement des énergies renouvelables,
  • définir et mettre en œuvre des stratégies territoriales.

Pour impulser ces politiques ambitieuses, des appels à projets sont lancés pour que les territoires les plus volontaires se lancent dès à présent. Les collectivités haut savoyardes sont, à ce titre, particulièrement mobilisées pour conduire des actions de rénovation thermique, de développement de la méthanisation, de meilleure gestion des déchets ou pour s’inscrire dans des démarches de « villes respirables » ou de territoires à énergie positive pour la croissance verte ».

Le CPERcontrat de plan État-région vient renforcer ces démarches et actions par un investissement significatif des trois partenaires autour d’un des enjeux les plus importants pour les décennies qui viennent.

 

A lire dans cette rubrique

 

L'environnement en France : édition 2014

Suite au Sommet de la Terre de Rio de 1992 et en application de la Convention d’Aahrus de 1998, la France est tenue d’informer régulièrement les citoyens sur l’état de l’environnement. Ainsi, depuis 1994, la France publie tous les 4 ans un rapport sur l’environnement dressant un panorama de l’état des différentes composantes de l’environnement, de leur évolution, des pressions qu’elles subissent ainsi que des réponses mises en œuvre pour relever les défis écologiques auxquels notre société est confrontée. La sixième édition de ce rapport a été rendue publique le 5 décembre 2014.