Dernières informations

 
 
©air rhone-alpes

Jeudi 16 février : fin de l'épisode de pollution aux particules fines en vallée de l'Arve qui avait débuté le 14 février.

Consultez la fiche d'information :

> fichePPAfinInfo16022017 - format : PDFportable document format sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mbmega bytes

-> Tout savoir sur le Plan de Protection de l'Atmosphère de la vallée de l'Arve

-> Pour lutter contre la pollution en vallée de l'Arve, bénéficiez d'une aide financière pour moderniser votre chauffage au bois

Le préfet de la région Rhône-Alpes et les huit préfets de département ont approuvé, le 1er décembre 2014, un nouvel arrêté relatif au déclenchement des mesures en cas de pollution de l’air ambiant. Cet arrêté, qui se substitue à celui du 5 janvier 2011, intègre les dispositions de l’arrêté interministériel du 26 mars 2014 sur l’information à dispenser auprès des populations, les actions à mettre en œuvre et la caractérisation des épisodes de pollution atmosphérique.

Consultez l'arrêté inter préfectoral n°2014335-0003 du 1er décembre 2014

La caractérisation des épisodes de pollution : une mesure par modélisation

L’article 6 de l’arrêté du 1er décembre 2014 précise que le déclenchement d’une procédure de pollution s’effectue à partir d’une modélisation. C’est une différence importante avec l’arrêté de 2011 pour lequel les constats étaient réalisés d’après une approche basée sur les relevés des sites fixes de surveillance. Dans le modèle du bulletin, il n’est ainsi plus fait référence aux mesures des stations (voir paragraphe ci-dessous).

Ces mesures et ces modélisations de la qualité de l’air sont réalisées par Air Rhône-Alpes, association loi 1901, chargée de la surveillance de la qualité de l’air pour la région.

L’ensemble des travaux d’Air Rhône Alpes et les mesures de chaque station sont disponibles sur le site Internet : www.air-rhonealpes.fr

Les populations les plus sensibles informées des épisodes de pollution

Pour chaque épisode de pollution, les maires sont chargés de relayer les informations sur l’état de la qualité de l’air et les recommandations sanitaires et comportementales tout particulièrement auprès des crèches, haltes garderies, centre aérés et écoles. L’Agence régionale de santé (ARSAgence Régionale de Santé) communique quant à elle ces informations aux établissements de santé.

De manière spécifique sur le territoire du plan de protection de l’atmosphère (PPAplan de protection de l'atmosphère) de la vallée de l’Arve, les services de la préfecture assurent directement l’information de plus de 800 contacts par un bulletin.
Celui-ci a été légèrement modifié pour intégrer les dispositions du nouvel arrêté inter-préfectoral. Il comprend :

  • sur la partie gauche : le constat de la pollution du jour précédent, les prévisions pour le jour même et l’évolution attendue le lendemain en reprenant les éléments issus des modélisations d’Air Rhône-Alpes
  • sur la partie droite : le rappel de mesures réglementaires et les recommandations sanitaires et comportementales

Consultez le modèle de bulletin d'information "Avis de pollution de l'air" .

Des mesures prises pendant les épisodes de pollution

L’arrêté du 5 janvier 2011 comprenait des mesures automatiques pour les pics de pollution les plus importants comme l’abaissement des limitations de vitesse de 20 km/h. Le nouvel arrêté vient les compléter par un nouveau bouquet d’actions, notamment, une interdiction d’utilisation des chauffages à bois d’appoint pour les épisodes majeurs de pollution aux particules.

Pour le territoire le plus sensible du département, le secteur du PPAplan de protection de l'atmosphère de la vallée de l’Arve, de telles mesures sont déjà à l’œuvre comme, par exemple, l’abaissement de la limitation de vitesse de - 20km/h sur le réseau autoroutier et le réseau routier à chaussées séparées du 1er novembre au 31 mars.

Par ailleurs, des mesures complémentaires peuvent être prises à l’initiative des préfets de département : c’est le cas tout particulièrement de la possibilité offerte par l’arrêté inter-préfectoral du 18 juillet 2014 d’interdire la circulation des poids lourds les plus polluants quand le seuil de 80μg/m3 de PM10 est dépassé.