CIE et CAE, deux contrats uniques d’insertion

 
cuisiniers © Sylvain Poujois

Afin de limiter les impacts de l'augmentation du chômage, l'État, avec le soutien du conseil général pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), mobilise d'importants moyens et intensifie l'usage d'outils facilitant l'accès et le retour à l'emploi des publics les plus fragiles.

Parmi ces outils, le contrat unique d'insertion (CUI) s'adresse au secteur public : communes, EPCI, associations, établissements sanitaires sous la forme du contrat d'accompagnement à l'emploi (CAE) , mais aussi au secteur privé sous la forme du contrat initiative emploi (CIE) .

Souple, en contrat à durée indéterminée (CDIcontrat à durée indéterminée) ou en contrat à durée déterminée (CDDcontrat à durée déterminée), modulable à temps plein ou à temps partiel, le CAEcontrat d'accompagnement à l'emploi comme le CIEcontrat initiative emploi permet aux employeurs de bénéficier d'aides à l'embauche, et de contribuer à la cohésion sociale en favorisant le retour à l'emploi de publics prioritaires.

Ces contrats constituent donc une indéniable opportunité pour l'employeur comme pour le futur salarié avec par exemple :

  • des subventions de l'État et du conseil général importantes : pour un employeur public, le taux de prise en charge de la rémunération peut aller jusqu'à 95% du SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance
  • pour une entreprise le taux de prise peut aller jusqu'à 45%
  • pour une personne sans emploi, une chance d'acquérir ou de consolider une expérience professionnelle qui doit favoriser l'accès à l'emploi durable par un accompagnement renforcé

Contacts

 

Contact UT DIRECCTE

Nos coordonnées