Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation

 
 
Monument en hommage aux victimes de la déportation Annecy

La Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation honore la mémoire de tous les déportés rend hommage à leur sacrifice. 

Il y a 73 ans, les déportés rescapés retrouvaient la liberté tandis qu'était révélée au monde l'horreur des crimes commis dans les camps de concentration.

L'univers concentrationnaire s'est écroulé en mai 1945, suite à l'effondrement du régime nazi. Les libérateurs alliéset l'opinion publique prirent conscience du système gigantesque mis au point par les nazis pour éliminer résistants, syndicalistes, opposants au régime et simples civils, et pour exterminer les juifs et les tziganes. Les camps ont été l'application la plus absolue de l'idéologie nazie.

Les atrocités ont été telles que la communauté internationale dut trouver de nouveaux mots pour les dénommer et les punir : "crimes contre l'humanité".

Après la libération des camps par les troupes alliées, des milliers de déportés mourront encore d'épuisement physique et moral. La tâche pour les rapatrier était gigantesque et le ministère des déportés et réfugiés de France avait préparé un dispositif pour leur retour. C'est l'hôtel Lutetia de Paris qui a accueilli les revenants de l'univers concentrationnaire.

En Haute-Savoie, 1233 personnes ont été déportées dans des camps entre août 1942 et juin 1944. La moitié ne sont pas revenue.

La cérémonie départementale pour cette journée nationale du souvenir des victimes de la déportation, présidée par Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie aura lieu le 29 avril à 11h15 au square de la déportation à Annecy.