Cérémonies en mémoire des victimes de la guerre d’Algérie

 
 
mémorial des victimes d'Afrique du Nord  à Annecy

Le 19 mars 2018, des cérémonies sont organisées dans le département à l’occasion de la journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc

Le 1er novembre 1954, en Algérie, des attentas sont perpétrés en pleine nuit sur plusieurs points du territoire. La Toussaint sanglante est le début d'un conflit fratricide. Cette guerre sera officiellement reconnue comme telle par la France le 18 octobre 1999.

Sur près de 3 millions de français mobilisés, plus de 30 000 trouveront la mort et 300 000 seront blessés. Plusieurs centaines de milliers d'algériens de tous âges seront victimes de cette tragédie. Près d'un million d'européens seront contrains d'abandonner la terre où ils sont nés et les harkis connaitront un destin tragique. 167 haut-savoyards sont tués lors de la guerre d’Algérie et des conflits du Maroc et de Tunisie. 93 communes du département ont été touchées par la disparition de ces hommes dont la grande majorité n’avait pas 30 ans.

Le 18 mars 1962, à 17h40, les délégations de la France et du Front de Libération Algérien signent les accords d'Evian qui mettent fin aux combats et préparent l'avenir. Le soir même, le général de Gaulle, président de la République annonce :  "un cessez-le-feu est conclu. Il sera mis fin aux opérations militaires et à la lutte armée sur l'ensemble du territoire algérien le 19 mars à 12h."

En Algérie s'achève une guerre qui a duré 7 ans, 4 mois et 18 jours.