Connaissance des territoires

Unités et aires urbaines

 

Les aires urbaines de Haute-Savoie

Le zonage en aires urbaines (ZAU) permet d’appréhender et de décrire l’organisation urbaine du territoire français. Fondé sur la localisation des lieux d’habitation et de travail, il aide notamment à définir ou ajuster les politiques de transports en commun. Les petites, moyennes et grandes aires urbaines sont constituées d’un pôle urbain et, le plus souvent, d’une couronne formée de communes polarisées. En dehors de ces aires urbaines, on distingue les communes attirées par plusieurs pôles, dites multipolarisées, et les communes isolées, qui ne sont pas sous influence d’un pôle urbain.

En Haute-Savoie, 86 % des habitants résident dans une grande aire urbaine (aire comptant plus de 10 000 emplois dans son pôle) ; ils sont même 98 % à vivre dans un espace sous influence d’un pôle urbain.
Le département compte 5 grandes aires urbaines (dont celle de Genève qui déborde aussi largement sur le département de l’Ain), 1 moyenne et 5 petites (auxquelles on peut ajouter celle de Bellegarde-sur-Valserine partiellement Haut-Savoyarde). La partie française de l’aire urbaine de Genève se classe au 4ème rang des aires urbaines de Rhône-Alpes avec 260 000 habitants. Annecy, qui compte près de 210 000 habitants, occupe la 5ème place. Genève, Thonon, Annecy, Cluses et Sallanches, qui forment un ensemble d’aires urbaines toutes contiguës, ne disposent pas d’un espace suffisant pour s’étendre et connaissent de ce fait une densification importante de leur territoire.

Unités urbaines 2010 : accélération de l’étalement urbain

La notion d’unité urbaine est une des définitions de la ville. Elle repose sur la densité de l’habitat et comprend des espaces de plus de 2 000 habitants où l’habitat est continu (bâtiments – locaux d’habitation ou locaux d’activité - distants de moins de 200 mètres).

Aujourd’hui en Haute-Savoie, selon leur nouvelle définition, la population des unités urbaines s’élève à 84,2 % de la population totale (74,7 % en 1999).Ce ratio place la Haute-Savoie en 2eme position des départements les plus urbains en Rhône-Alpes, derrière le Rhône.

L ’évolution de la population urbaine depuis 1999 s’explique principalement par l’étalement urbain. L’extension des zones urbaines a fait passer 55 communes du statut de commune rurale à celui de commune urbaine. De nombreuses unités urbaines se sont également étendues, en particulier Genève-Annemasse, qui a absorbé les unités urbaines de Collonges-sous-Salève, Saint-Cergues et Reignier-Esery, et s’étend vers la vallée verte (Boëge et Saint-André-de-Boëge). L’unité urbaine d’Annecy, quant à elle, s’étend vers le sud (Doussard, Lathuile,Chevaline) ainsi que vers le nord (Sillingy). L’unité urbaine de Cluses accomplit la jonction avec La Roche-sur-Foron, l’ensemble incluant maintenant toute la moyenne vallée de l’Arve jusqu’à Scientrier.

Contact DDT

Service prospective et connaissance des territoires (SPCT)

04 50 33 79 81