Actualités

Hommage au préfet Claude Erignac assassiné à Ajaccio le 6 février 1998

 
 
Hommage au préfet Claude Erignac assassiné à Ajaccio le 6 février 1998

Stefan Zweig écrivait " tuer un homme, ce n’est pas défendre une doctrine ou un idéal. C’est tuer un homme."

Vingt ans après l’assassinat du préfet Claude Erignac, Guillaume Douheret, secrétaire général de la préfecture présidait la cérémonie d’hommage à la mémoire de l’homme qui représentait l’État de droit garant des libertés. Lors de son discours, il a lu un poème de Paul Eluard intitulé « Gabriel Peri   »

Au même moment, Pierre Lambert, préfet de la Haute-Savoie et ancien collaborateur du préfet Erignac, accompagnait le Président de la République à Ajaccio, à la cérémonie d’hommage au cours de laquelle a été inauguré un monument en sa mémoire.

Il y a vingt ans, 40 000 personnes ont défilé dans toutes les villes de Corse afin de rappeler que dans une société où chacun peut librement et régulièrement voter pour les candidats de son choix, où chacun peut librement défendre ses idées quelles qu’elles soient, il ne peut pas y avoir de légitimité pour la violence.