Actualités 2017

C’est la rentrée !

 
 
Enfants en promenade

Les services de l’État veillent au développement du sport et des accueils de loisirs dans un cadre sécurisé.

En septembre, à l’heure des inscriptions, la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale) met en place des contrôles des accueils de loisirs (310 structures accueillent 78 000 enfants toute l’année) et des établissements sportifs (1940 clubs sportifs pour 232300 licenciés).

La sécurité dans les accueils de mineurs et les établissements sportifs passe également par la formation des personnels qui sont soumis à une obligation de qualification (10 200 éducatifs sportifs déclarés et 15 000 animateurs exercent leur activité sur le département).

Concernant les accueils de mineurs, périscolaires ou extra scolaires, la DDCS vérifie systématiquement les obligations suivantes : la qualification des encadrants, le taux d’encadrement, la capacité juridique des animateurs et des directeurs, la qualité du projet éducatif et du projet pédagogique et les obligations d’assurance. L’organisateur doit disposer d’une assurance responsabilité civile pour ses personnels mais aussi pour les enfants. Il doit également informer les parents sur l’intérêt de souscrire une assurance individuelle accident.

Les services de la DDCS délivrent en outre 500 BAFA par an et participent à la certification des diplômes professionnels de l’animation : BPJEPS, DEJEPS et DESJEPS.

Pour ce qui concerne les établissements sportifs, la Haute Savoie bénéficie d’un grand choix de clubs sportifs qui proposent une activité physique régulière dans un cadre associatif. Certains proposent même une offre spécifique aux pratiquants souhaitant s’inscrire dans une démarche de sport santé. Plus d’information sur le site http://santeosonslesport.fr

Les 10200 éducateurs rémunérés sont soumis à une obligation de déclaration et de qualification. Ils doivent pouvoir présenter leur carte professionnelle et leur diplôme lors des contrôles et auprès des pratiquants qui en feraient la demande. Depuis 2017, un site internet public permet de vérifier avec le prénom et le nom de l’éducateur sportif ses qualifications et ses prérogatives : http://eapspublic.sports.gouv.fr

Les associations sportives sont soumises aux mêmes obligations lorsqu’elles emploient des éducateurs rémunérés. Pour les bénévoles, ceux-ci peuvent participer aux formations mises en œuvre par les fédérations sportives à destination de leurs encadrants bénévoles.

Lors des contrôles sur le terrain, les agents de la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale vérifient les conditions de pratique, les diplômes, les déclarations, l’affichage et les assurances.

Au travers des crédits du Centre national pour le développement du sport, l’État contribue au développement du sport pour tous. Cette année, 1 200 000 euros ont été attribués aux associations sportives du département .